Accueil E-commerce 2014 : une bonne année pour se lancer dans le e-commerce

2014 : une bonne année pour se lancer dans le e-commerce

par Rashel Réguigne

Dernière mise à jour

Des infos officielles tout à fait encourageantes

Selon un article du journal en ligne « La Tribune », le e-commerce ne subirait pas la crise et connaîtrait même une hausse de 11% de son chiffre d’affaire (sources : FEVAD/Médiamétrie). Le e-commerce est donc en plein essor et 2014 semble être placé sous une bonne étoile pour les PME et les auto-entrepreneurs souhaitant ouvrir leurs propres boutiques en ligne.

Quelques chiffres pour mieux comprendre

Toujours d’après des sondages réalisés par la Fevad et publiés sur Latribune.fr :

  • 69% des Français achètent en ligne et ils représentent environ 33,8 millions de e-consommateurs.
  • En 2013, la vente en ligne à la française a généré 51,1 milliards d’euros de CA ce qui représente une hausse de 12,5% par rapport à 2012.
  • 80% d’entre eux font confiance au paiement en ligne par carte bancaire lors des transactions.
  • 82% des e-consommateurs se font livrer directement chez eux.
  • Le m-commerce (le e-commerce en ligne via les appareils mobiles) progresse lui aussi de 72% par rapport à l’année dernière.

Ouvrir une e-boutique en toute simplicité

Aujourd’hui, n’importe qui peut ouvrir sa boutique en ligne :  l’artisan indépendant, les TPE et PME. Il suffit juste de se rendre chez un hébergeur tel que 1&1 qui met à disposition des  solutions de création web.  D’autres préfèrent travailler directement avec des agences de communication web  pour bénéficier d’un accompagnement personnalisé dans la réalisation de leur site.

Bref, les solutions ne manquent pas et on peut dire que le e-commerce s’est largement démocratisé pour devenir accessible à tous.

cycle-ecommerce

6 options indispensables pour réussir son site de e-commerce

Les offres de e-commerce du marché ont largement évolué ces dernières années. Elles proposent la mise en production des boutiques de vente en lignes où tout y est intégré. Quelques options qui simplifient et améliorent la vie des vendeurs en ligne :

  1. avoir un site  responsive (optimisés pour les types d’écrans, que ce soient des ordinateurs de bureaux, des tablettes ou des smartphones)
  2. proposer des solutions de paiement en ligne sécurisé gérées par des prestataires externes reconnus ou par des banques
  3. avoir une gestion de stocks irréprochable, afin de permettre aux internautes de ne voir que ce qui est disponible
  4. proposer des ventes croisées (ou cross-selling) permettant de proposer à vos clients des produits complémentaires à la sélection choisie dans le processus d’achat
  5. surveiller ses outils d’analyses de visite  du site afin d’identifier les points forts et les points faibles des produits
  6. proposer des comparateurs de produits pour rendre le choix et l’offre plus pertinents

Bref, les options disponibles sont nombreuses et si vous décidez de vous lancer, n’oubliez pas que l’originalité et la créativité sont de mise : trouver un marché de niche peut être bénéfique étant donné la concurrence. L’objectif ? Se retrouver en pole position sur les moteurs de recherche et gagner la fidélité de ses clients grâce à un service-client irréprochable.

Le profil des e-commerçants en 2014

e-commerce 2014

 

Pour aller plus loin

 

Related Articles

Ce site utilise les cookies (sans OGM) pour améliorer votre navigation. Accepter En savoir plus