Travailler dans les métiers du numérique aujourd’hui

travailler-dans-les-metiers-du-numérique

travailler-dans-les-metiers-du-numérique

18 ans dans le numérique : ça y est, j’ai la majorité

En 1998, je faisais mon 1er site web, seule, sous Notepad. A l’époque, je cherchais avec assiduité des tutoriels me permettant d’en apprendre plus sur la communication numérique. Et puis, ensuite, je me suis mise à Dreamweaver 3, et Multimania a lancé des « astuces HTML/CSS » toutes les semaines. Le web commençait juste à se démocratiser et je me rappelle de la tête que faisaient les gens à qui je disais être « webmaster ».

Et puis en 2000, j’ai passé un BTS au CESI, à l’époque cela s’appelait « Conception Intégration Multimédia ». Je bossais dans une petite agence web et c’était compliqué d’expliquer à nos prospects l’intérêt d’avoir un site Internet. Je faisais principalement du HTML et du CSS avec Dreamweaver, et de l’infographie avec Photoshop et Fireworks.

Mais aujourd’hui, travailler dans le numérique, c’est comment ?

En 20 ans, les métiers de l’informatique et du numérique se sont énormément spécialisés. D’ailleurs, il y a sans cesse de nouvelles branches qui voient le jour, et les dernières en date sont celles liées aux « datas » : il s’agit d’analyser et de traiter les données informatiques créées sur la toile mais aussi via les objets connectés.

Aujourd’hui, certaines copines me demandent de discuter avec leurs enfants pour leur présenter les différents métiers du numérique. On m’invite aussi à intervenir dans différents endroits (clubs d’entreprises, écoles…) pour parler de mon métier. Je vais donc tâcher de faire un petit résumé en listant les métiers du numérique ainsi :

  • La maintenance informatique des entreprises
    • les responsables réseaux qui installent les serveurs et veillent à la sécurité de tous les ordinateurs
    • les techniciens « hardware » spécialisés dans tout ce qui est pièces informatiques
  • La conception de sites web et d’applications
    • les chefs de projet web qui veillent au bon déroulement d’un projet, de la commande à sa livraison. Généralement, ils ont aussi des compétences techniques.
    • les intégrateurs qui font du HTML, du CSS, travaillent sur des CMS (type WordPress, PrestaShop, Joomla…) et font aussi souvent de l’infographie
    • les développeurs, ce sont les petites mains qui codent en différents langages : PHP, JavaScript, .NET, Python,…
    • les ergonomes, spécialistes en UX qui améliorent le parcours des utilisateurs sur des sites ou des applications
    • les admin systèmes serveurs qui gèrent les hébergements et la sécurité des sites web
    • les web designers créent des interfaces graphiques pour sites web et applications
    • les infographistes qui créent des logos, des chartes graphiques, qui font de la mise en page de documents web ou imprimés.
  • La visibilité des entreprises
    • l’animation de communauté ou « community management » qui communiquent au nom des marques
    • les web-marketeurs, trouveurs de solutions pour générer du trafic et des ventes
    • les rédacteurs web qui écrivent de façon à plaire aux moteurs de recherche
    • les référenceurs qui aident à mieux se positionner sur les moteurs de recherche
  • les métiers de la vidéo
    • monteur qui donne le rythme aux vidéos
    • les spécialistes en effets spéciaux
  • La 3D
    • les jeux vidéo
    • les modélisateurs d’objets et de logos
    • les animateurs 3D qui donnent vie aux éléments modélisés
    • les imprimeurs 3D qui accompagnent les entreprises dans la réalisation « réelle » d’objets (prototypes industriels par exemple).
  • Le big data
    • data-scientist qui analyse les données
    • … et cette branche étant en plein essor, il va y avoir plein de nouveaux métiers de ce côté-là.

Les qualités souvent nécessaires pour travailler dans le numérique

  • être curieux et savoir chercher les infos : se poser des questions sur le fonctionnement, chercher des solutions, tester, comparer, tout cela est indispensable ;
  • être capable de se remettre en question : ce qu’on apprend un jour et qu’on à l’habitude de faire d’une façon peut être fait d’une façon totalement différente quelques semaines ou mois plus tard ;
  • savoir travailler en équipe mais aussi seul : c’est un peu paradoxal, mais on alterne souvent les périodes où on travaille seule et celles où on travaille à plusieurs sur certaines parties d’un projet ;
  • être capable d’anticiper : il faut regarder un projet dans son ensemble, mais aussi imaginer toutes les possibilités d’évolutions futures, non seulement pour être force de proposition auprès du client, mais aussi pour bien monter le projet.

Il y a cette petite phrase qui me fait toujours sourire : « Mon neveu est informaticien, il va nous faire notre site web ». Mais l’informatique aujourd’hui est un secteur extrêmement large et « être informaticien » ne veut plus dire grand-chose en soi. J’ai même entendu des gens raconter qu’ils bossent « dans l’informatique » parce qu’ils utilisaient Word et Excel ! Et puis, un développeur peut faire quelque chose qui fonctionne bien, mais qui sera souvent très laid. Quant au graphiste, il fera des choses souvent très esthétiques mais souvent buguées (bon, j’exagère à peine).

Ce n’est pas parce qu’une personne est ingénieur en informatique qu’elle sait créer un site web fonctionnel, esthétique, responsive, ergonomique et efficace ! De même, ce n’est pas parce que je fais des sites web que je vais pouvoir dépanner votre ordinateur ou votre imprimante ! A chacun son métier !

Le secteur du numérique en quelques chiffres (France 2016)

Situation globale :

  • 17000 entreprises
  • 346000 salariés
  • régions qui embauchent le plus : Paris et Auvergne-Rhône-Alpes
  • taux de CDI : 94%
  • équipement numérique : 88%
  • équipement en téléphone mobile : 93%

Les 5 métiers émergents :

  • développeur java
  • développeur web
  • administrateur système
  • ingénieur de production,
  • business developper

Mon métier de chef de projet web

chef-de-projetAujourd’hui, je travaille principalement en tant que chef de projet web dans une petite agence de communication collaborative, StudioXine. En gros, c’est du pilotage de création de site web, avec un équipe de différents spécialistes : développeur, infographiste, admin système… Un peu comme un chef d’orchestre qui organise qui fait quoi, quand, et comment.

C’est un métier qui mélange créativité, sérieux et méthodologie. Donc il faut avoir un côté « artiste », mais en même temps être très carré dans les procédures, avoir le souci de la satisfaction client, tout en respectant le travail de son équipe. Donc pas besoin de cravate, on peut travailler en tongs en plein hiver, mais à condition d’être bon techniquement. Il faut être capable d’anticiper toutes les étapes et tous les problèmes possibles dans un projet numérique, et surtout proposer des solutions.

A la livraison du projet, tout le monde doit être satisfait : le client qui est arrivé sans savoir exactement ce qu’il voulait au départ et qui a vu son objectif se réaliser, mais aussi les équipes qui doivent être rémunérées au juste prix par rapport au temps passé.

Et sinon, ça embauche dans le numérique ?

La réponse est clairement : oui, mais dans certains domaines plus que d’autres. Pour les chefs de projets par exemple, il n’y a qu’à jeter un coup d’oeil sur un site de recherche d’emploi spécialisé en informatique comme Lesjeudis.com pour le confirmer. D’une manière générale, le numérique est donc en pleine expansion et il devrait être facile de trouver du travail dans ce secteur, à condition d’avoir les compétences nécessaires bien sûr.

Voir les dernières offres d’emploi de chef de projet sur le site Lesjeudis.com

La check-list pour r
NO COMMENTS

Sorry, the comment form is closed at this time.